L’hypersensibilité à la plage

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le contexte

L’idée de cet article est née suite à un échange de sms avec mon fils en vacances chez sa grand-mère.

La sortie à la plage prévue en fin d’après-midi l’a fait fortement réagir.

Voilà quelques-uns des sms qu’il m’a envoyés :

“JE N’AIME PAS LA PLAGE”.

“le sable pique , les méduses , l’eau salée, le monde , l’eau froide”…

hypersensibilité eau salée

J’ai essayé de le rassurer, de lui dire que je le comprenais. Moi aussi j’ai un gros problème avec l’eau salée qui me brûle énormément l’ensemble du corps. Sans douche sur la plage il m’est extrêmement difficile de me baigner.

 

 

 

 

J’essaye donc de dédramatiser la situation et de lui montrer le positif, d’essayer de profiter de sa sortie.

Voilà sa réponse :

“C’est comme si tu me disais”tu es dans une salle de torture mais essaye d’en profiter quand même ” 

Exagéré ? Capricieux ?

 

Que faut-il en penser ?

Les hypersensibilités sensorielles sont très difficiles à comprendre pour une personne qui ne les vit pas.

Et la personne qui les vit en est la victime sans pour autant en avoir conscience.

Aujourd’hui , pour mon fils et pour moi, le diagnostic de nos hypersensibilités nous a permis de comprendre peu à peu nos différences.

Savoir que nous ne sommes pas “fous” mais juste que nous ressentons différemment les choses.

Dans mon cas, la lumière me gêne, les odeurs me gênent, les bruits me gênent….

“Oh arrête tu exagères ! “

Je ne compte plus le nombre de fois où mes proches m’ont dit cela. Et l’injustice que je ressentais à chaque fois. Non je n’exagère pas! Ce que je ressens est différent de ce que la plupart des autres ressentent.

La brûlure de l’eau salée par exemple. Je me souviens d’une anecdote : j’étais adolescente, en vacances et nous devions aller bivouaquer sur une petite île déserte avec des amis.

Le rêve pour beaucoup non ? Et bien pas pour moi. Où se trouve la douche d’eau claire pour me rincer du sel de mer sur mon île paradisiaque? … Je n’y suis pas allée. Et pourtant, j’adore être dans l’eau !

A l’époque Je me suis vraiment sentie anormale. J’ai beaucoup souffert de tout ce que je n’arrivais pas à faire. Encore aujourd’hui c’est difficile mais je sais pourquoi.

Si votre enfant vous dit que le sable le brûle, croyez-le.  S’il pleure (comme le mien le faisait) lorsque vous lui frottez les jambes recouvertes de sable, ne pensez pas qu’il exagère. Ses sensations ne sont pas les vôtres. Chaque ressenti est personnel. Apprenons à en prendre conscience et à respecter nos différences…

 

 Ma conclusion de cet article sera la suivante  :

Ce n’est pas parce que majorité des gens aiment quelque chose que je suis obligé/e de l’aimer aussi !

Apprendre à se comprendre et se respecter est le premier pas vers un peu plus d’apaisement et de bonheur au quotidien.

Dans cet exemple, ce n’est pas parce que tout le monde aime la plage que je suis obligé/e de l’aimer et de nier mes sensations (la plage peut être remplacée par tout autre lieu vous posant problème à vous, votre enfant ou votre proche hypersensible).

hypersensibilité piscine

 

 

Dis,Maman; on peut aller à la piscine ?!

 

 

 

 

N’hésitez pas à poser vos questions ou à témoigner en commentaire de cet article Winking smile .

Vous pouvez aussi “liker” l’article en cliquant sur  “j’aime” et  le partager sur les réseaux sociaux. Cela m’aidera beaucoup à  faire connaître mon blog !

text-Prawny

 

Des livres sur l’hypersensibilités des enfants et des adultes :

 

Crédits photo :PublicDomainPictures/julesroman/DasWortgewand/Pexels

 


Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •