Comment instruire mon enfant en famille ?

L’instruction en famille est parfois une nécessité…

Les parents d’enfants atypiques ont parfois recours à l’instruction en famille ou IEF.

Cela peut-être un choix ou une obligation car l’enfant n’a pas de structure d’accueil (école, institut, hôpital etc…)

Lorsque mon aîné était en 5ème, nous avons fait le choix de poursuivre son instruction en famille. Et même si cela n’a pas été de tout repos, je ne regrette absolument pas cette décision. Il était alors en grande phobie scolaire, harcelé par ses « amies » de classe et non diagnostiqué.

Voici quelques informations sur l’IEF !

Quelle organisation pour l’instruction en famille ? 

Il existe plusieurs manières de pratiquer l’IEF, nous allons voir dans cet article quelles sont les différents manières d’instruire son enfant en famille.

instruction en famille enfant atypique

1.La déclaration de l’instruction en famille.

En France, l’instruction en famille est un droit. Il n’y a donc pas d’autorisation à demander mais une déclaration à faire.

Cette déclaration doit se faire en envoyant des lettres :

  • à la mairie
  • à l’inspection

Pour plus de détails, j’ai écrit un article à ce sujet : sur mon blog Apprendre chaque jour.

Une fois l’instruction en famille déclarée, reste la question de l’organisation.

2.Il existe en effet plusieurs manières de pratiquer l’IEF.

Effectivement, il est possible de choisir l’une et/ou l’autre de ces types d’approches : apprentissages autonomes, apprentissages formels, apprentissages informels (voir l’article qui expliquent ces notions ici ou un clic sur la photo ci-dessous ) et/ou des cours par correspondance.

L'instruction en famille

 

Les cours par correspondance (CPC)

Certains parents décident en effet d’inscrire leur enfant à un cours par correspondance, mais cela N’est PAS une obligation, il faut le savoir !

Cependant, pour la première année d’instruction en famille cela peut être quelque chose de rassurant.  Un cours par correspondance va vous donner un support pour toutes les matières à enseigner. Cela permet aussi d’avoir un rythme de travail à respecter (et des devoirs à rendre) si cela vous semble plus facile pour les débuts de l’IEF.

Le CPC peut vous permettre de vous rassurer sur vos capacités à pratiquer l’IEF et vous mettre en confiance.

Il existe plusieurs cours par correspondance (attention à ne pas confondre avec les sites de soutien scolaire).

Régulièrement, après plusieurs années ou mois d’expérience, les familles arrêtent les CPC ou travaillent avec plusieurs supports qui différent selon les matières et leurs goûts pour l’un ou l’autre des supports possibles. Mais cela est vraiment votre choix. Certaines familles font l’instruction en famille avec des cours par correspondance pour l’ensemble de la scolarité obligatoire.

Le temps de travail.

durée travail IEF

(Surtout si vous optez pour des apprentissages formels)

Généralement, à la maison le travail sera fait plus rapidement qu’à l’école. Il est alors inutile de demander à un enfant d’âge primaire de travailler 5 ou 6 h par jour à la maison.

Mon expérience m’a montrée que 2 h par jour en apprentissages formels (avec supports de cours) suffisent pour les niveaux de l’école primaire. A cela s’ajoutent les sorties, les apprentissages informels et /ou les apprentissages autonomes. Bien entendu ce temps va dépendre du niveau (de la maternelle au CM2 puis au-delà) et des capacités de chaque enfant. Ce temps de travail est donc à adapter au cas par cas.

L’important est de retenir qu’un enfant instruit en famille n’a pas besoin de travailler l’équivalent du temps de présence à l’école. En effet, ces heures de présence à l’école prennent en compte les récréations, la vie de classe avec ses avantages mais aussi ses pertes de temps…

DES CONSEILS lorsque l’on instruit son enfant en famille

Lorsque l’on choisi d’instruire son enfant en famille, il me semble intéressant de tenir un journal de bord.

journal de bord IEF

Un journal de bord fait par l’enfant : (avec l’aide de l’adulte si nécessaire)

L’enfant note dans son cahier (carnet, classeur….Le support importe peu !) les apprentissages qu’il fait, il garde une trace de ses activités, de ses sorties, des rencontres faites avec d’autres enfants ou adultes…

Un journal de bord fait par l’adulte

Le suivi du travail fait par le ou les parents sera fait en lien avec les programmes scolaires et avec le socle commun de connaissance.

Ces 2 documents (cahier de suivi de l’enfant et des parents) pourront être une aide lors des inspections. Surtout si vous avez choisi de pratiquer l’instruction en famille en apprentissages autonomes.

 

Les inspections dans le cadre de l’IEF.

Tu trouveras des informations à ce sujet dans un article sur mon autre blog.

 

J’espère que tu as trouvé les renseignements dont tu avais besoin dans cet article.

Si tu constates un manque ou malgré mes recherches, une information erronée, merci de m’en informer par commentaire ou par mail !

A très vite

Stéphanie

Partager
  •  
  •  
  •  
  •